Astuces menuiserie

Comment cacher un mur et cloture du voisin en limite

Depuis maintenant quelques décennies, le camouflage d’un mur ou d’une clôture est devenu une nécessité auprès des propriétaires et locataires. Le but de cette manœuvre se repose sur deux facteurs, d’une part un besoin pour cacher un mur qui manque d’une touche d’esthétisme et d’autre part un besoin pour atteindre vers une meilleure d’intimité. Malgré cela, pour certaines causes, il est essentiel de se référer sur quelques optiques à savoir si le mur est le vôtre, ou à celui de vos voisins ou est-ce un mur dit mitoyen. Dans ces différents cas, nous vous invitons à suivre intégralement cet article pour vous aider à trouver une meilleure solution pour cacher un mur ou une clôture.

Les différents types d’élément pour cacher un mur ou une clôture

Il existe une multitude de choix pour cacher un mur ou une clôture à chacun sa préférence. En premier lieu, si vous avez un peu de difficulté par rapport à la mise en œuvre de ce projet et aussi vous voulez éviter toute forme de litige, faites pousser des plantes bisannuelles ou annuelles comme des roses trémières, des hauts tuteurs ou des rangs de tournesols pour camoufler promptement le mur. De même que vous pouvez aussi camoufler le mur avec des vivaces géantes par rangée de façon uniforme pour détenir un résultat spectaculaire. Effectivement, pour choisir une plante en termes de camouflage, n’optez que des plantes dotées d’une hauteur qui ne dépassera pas de 3 mètres comme les bambous, les arbustes, les haies d’osier, etc.

En deuxième lieu, pour avoir plus de sûreté, posez une clôture grillagée afin que vous puissiez la couvrir avec des plantes grimpantes de vos choix. À noter que la distance entre le mur et cette clôture doit être minimum 50 cm. En d’autres circonstances, vous pouvez aussi combler le mur par des treillages décoratifs en trompe-l’œil, une solution efficace pour habiller à la perfection le mur sans aucun camouflage intégral. Par ailleurs, pensez aussi à dissimuler le mur avec des bardeaux de bois pour avoir un aspect plus esthétique qui se marie parfaitement aux jardins dotés du style contemporain.

L’essentiel à retenir

Dans une résidence, un mur en matière de séparation devient un sujet de désaccord au niveau des voisins. Avant d’entreprendre dans le projet d’accoutrement, il est dans ce cas primordial de connaître la distinction entre les différents caractéristiques murs pour éviter tout genre de litige établi. En effet, avant de procéder au camouflage des murs, pensez à identifier préalablement le caractère du mur que ce soit privatif ou mitoyen. Chacun de ses caractères à leur propre réglementation prescrite.

Par définition, le mur mitoyen est un mur à cheval sur la borne séparative qui sert à subdiviser un bien immobilier contigu entre deux voisins par la présence d’une pente à chacun pour soi. Par contre, le mur privatif est un mur à pente unique appartenant à celui où la pente s’incline.

Muret de cloture et borne comment faire ?
Previous post
Quelle hauteur minimum pour un coffre volet roulant ?
Next post